Patient info
Extraction des dents de sagesse

Extraction des dents de sagesse

Les dents de sagesse

La troisième molaire, communément appelée la dent de « sagesse », est présente chez la majorité des gens mais peut être absente chez certains individus. Habituellement au nombre de 4, son nombre peut varier de zéro à plus de 6 pour certains. Pour le savoir, l’examen clinique ainsi que l’examen radiologique (radiographie panoramique, voir section radiographie) sont indispensables. C’est à partir de ceux-ci qu’il sera possible d’évaluer leur relation avec les structures adjacentes; dent voisine, nerf, sinus, gencive, os, etc.

Effectivement, une dent de sagesse qui est complètement cachée ou partiellement sortie en bouche peut amener des complications telles que des infections, des kystes, des caries, des troubles osseux, une mauvaise haleine, de la douleur, etc.

Pourquoi une évaluation en bas âge?

Il est préférable de déterminer de façon précoce, c’est à dire entre 15 et 18 ans, la présence de dent de sagesse (toujours à l’aide de l’examen et de la radiographie panoramique). De cette façon, le dentiste pourra suivre leur formation et déterminer avec vous si elles doivent être extraites et le meilleur moment pour le faire.

Plusieurs raison peuvent expliquer pourquoi leur extraction est conseillée, mais il faut retenir qu’en général il est recommandé de les extraire avant la formation complète des racines pour diminuer les risques chirurgicaux. Le dentiste vous expliquera les différentes étapes et vous guidera lors de ces décisions.

Radiographie en 3D

Lorsque suite à la prise de la radiographie panoramique, une ou plusieurs dents sont dans une position particulière, il se peut qu’une radiographie plus spécifique soit exigée avant le traitement pour évaluer la proximité de structures importantes. Cette radiographie en 3D permet de visualiser la dent et ses structures dans tous les plans et s’appelle le « Cone Beam CT » ou encore « Scan ».

Déroulement de la chirurgie d’extraction des dents de sagesse

L’intervention se déroule sous anesthésie locale et est effectuée à la clinique. Sa durée peut varier selon la complexité du cas. Malgré une sensation de pression, il n’y a généralement aucune douleur lors de la chirurgie. Pour les patients anxieux, un sédatif (relaxant) peut être donné avant la chirurgie afin de réduire le stress. Si tel est le cas, il est impératif d’être accompagné et d’éviter de conduire la journée même.

Il est possible de retrouver dans la section formulaire les conseils post-opératoire pour l’extraction des dents de sagesse.

Poser une question ou laisser un commentaire

  1. Roy dit :

    J’avais une dent (molaire) sur pivot et celle-ci est tombée. Il reste la racine et je n’ai aucune douleur. Dois-je absolument faire enlever la racine? et pourquoi?

    Merci beaucoup de l’attention

    1. Dr Fréchette dit :

      Bonjour

      Habituellement une dent qui a un pivot a un traitement de canal et est donc dévitalisée. Théoriquement il y a un léger risque que les bactéries de la bouche passe par les pores du canal pour créer de l’infection au bout du canal, dans l’os, ou que le traitement de canal soit défectueux. Il y a aussi le risque que la carie prenne dans la racine restante. L’avantage de garder la racine est de garder un volume osseux adéquat pour un futur implant s’il n’y a pas d’infection. Si cette option est choisie, un bon suivi est nécessaire. Si aucun implant n’est prévu dans le futur il n’y a pas de raison de garder la racine quoi qu’il n’y ait aucune presse, sauf encore s’il y a infection. En espérant que ces informations éclairent votre situation.

  2. Roy dit :

    Merci beaucoup de la réponse, elle est vraiment complète et rassurante.

    Excellent service Contente de constater que ça existe encore.

    Bonne fin de soirée

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).