Patient info
Les traumas et avulsions dentaires

Les traumas et avulsions dentaires

Un problème méconnu

Les traumas dentaires sont un fléau méconnu qui fait des ravages dans la population. Environ 10 % de la population aura expérimenté un épisode de trauma dentaire au courant de sa vie. Il faut donc être particulièrement vigilant et connaître les différentes méthodes pour réimplanter ces dents puisque leur perte entraîne plusieurs problèmes, tant au niveau de l’esthétisme qu’au niveau financier.

Conséquences possibles des traumas dentaires

La perte d’une ou plusieurs dents peut entraîner des pertes de la fonction masticatoire dont le degré peut varier. Une bonne évaluation est donc nécessaire pour connaître les avantages, les inconvénients, le coût et la durée des différentes options de traitements.

En plus de la fonction, la perte d’une dent peut venir changer l’apparence d’une personne. Une dent grise ou simplement absente peut entraîner des difficultés à interagir avec les gens, diminuer l’estime de soi et peut même occasionner une certaine peur des milieux publics (phobie sociale).

Finalement, l’aspect financier est un incontournable, puisque ce ne sont pas tous les gens qui pourront payer pour tous les traitements qu’un trauma dentaire occasionnera. Une étude anglaise a statué que la perte d’une dent coûtera environ 1000 $ à réparer au moment de l’accident. Par la suite, tous les traitements qu’elle occasionnera durant une vie coûteront environ 15 000 $.1 (Ce 15 000 $ comprend 25 à 40 % de coûts indirects : temps de travail perdu, transport, etc, et tous ces chiffres suivent l’inflation, donc augmentent continuellement.)

Les traumas dentaires en dentisterie pédiatrique

Les enfants de 3 à 12 ans sont le groupe d’âge le plus à risque. Ils sont ceux chez qui les risques de traumas sont les plus élevés et ceux qui en subiront les conséquences le plus longtemps. Leur risque élevé de chute, leur manque de réflexe pour se protéger et leur os plus flexibles font qu’ils sont très à risque. Environ 25 % des traumas chez les jeunes enfants arriveraient à l’école. Il faut donc éduquer les parents puisqu’ils seront souvent les premiers à intervenir (75 % des cas).

Anatomie de la dent

Passons maintenant à une légère explication du fonctionnement de la dent. Le ligament parodontal entoure la partie radiculaire de la dent (Voir la section anatomie de la dent) et permet un léger mouvement en plus de fixer la dent entre le cément et l’os alvéolaire. Il contient plusieurs cellules qui se nomment les fibroblastes qui lui permettent de se régénérer. Lors des avulsions, il faut donc faire très attention de ne pas toucher à la racine, puisque les fibroblastes nécessaires à la régénération du ligament en bouche s’y retrouvent. Plus il y aura de contacts physiques sur la racine, moins il restera de fibroblastes pour produire les fibres du ligament parodontal. La majorité des avulsions dentaires/perte de dent suite à un coup se retrouvent au niveau des incisives supérieures (communément appelé les palettes) qui n’ont qu’une racine.

En cas de mort de la dent

Il faut noter que l’avulsion dentaire suite à un coup est une blessure complexe qui cause du même coup la rupture du nerf et donc la mort de la dent. Pour garder la dent dans le futur sans qu’il n’y ait d’infection, il faudra un traitement de canal suite à la remise en place. Il faut toutefois se rappeler qu’une dent ayant subi un traitement de canal/morte est toujours utile à l’esthétique et à la fonction masticatoire et peut donc rendre de grands services.

Transport de la dent

La meilleure chose à faire lors d’un trauma avec avulsion/perte de la dent est de remettre la dent dans son alvéole/trou le plus rapidement possible. Les cellules (fibroblastes) pourront donc continuer à bénéficier de l’apport sanguin et auront un milieu idéal pour la régénérescence du ligament. Cependant, il arrive des situations où la dent ne peut être replacée immédiatement dans son alvéole et c’est lors de ces périodes extra-alvéolaires qu’une solution de transport sera nécessaire.

Le meilleur milieu de transport vers chez son dentiste est un milieu facile à trouver, ayant un bon pH et contenant des nutriment permettant la survie des fibroblastes.2 Dans l’ordre, selon l’avis de nos dentistes, le meilleur milieu de transport est le lait. Il est presque aussi bon que les milieux de transport vendus en pharmacie (exemple : solution balancée de Hanks ou Save a tooth*) mais beaucoup plus facile à trouver. Viennent ensuite les boissons telles le jus, la liqueur et les boissons énergisantes. Finalement, les moins bonnes solutions sont la salive et l’eau du robinet. Il est toutefois bien mieux de mettre la dent avulsée dans la pire des solution que de la laisser à l’air libre.

Chez le dentiste, à toute vitesse!

Que la dents soit replacée dans son alvéole ou dans une solution de transport, il est important de se rendre rapidement chez votre dentiste. Ce dernier pourra alors nettoyer la dent et la fixer en place en la collant aux autres dents. Cette fixation permettra aux fibroblastes de rattacher progressivement la dent à l’os sans recevoir de coups. Après quelques semaines, un traitement de canal sera effectué pour prévenir l’apparition d’abcès. Finalement, un suivi régulier de cette dent devra être fait.


1 Wong FS, Kolokotsa K. « The cost of treating children and adolescents with injuries to their permanent incisors at a dental hospital in the United Kingdom ». Dent Traumatol. 2004 Dec;20(6):327-33.

2 Yango Pohll, Andreas Filippi, Horst Kirschner. « Results after replantation of avulsed permanent teeth. II. Periodontal healing and the role of physiologic storage and antiresorptive-regenerative therapy ». Dental Traumatology. Volume 21, 8 mars 2005. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1600-9657.2004.00298.x/pdf