Patient info
Les traitements de canaux

Les traitements de canaux

Le traitement de canal

Au cours de sa vie, la dent subit plusieurs types d’agression pouvant mener ultimement à la mort du nerf. Que ce soit dû à un problème présent en bouche (carie profonde ou fracture de la dent) ou à un problème ancien (ancienne restauration volumineuse près du nerf), la mort du nerf cause plusieurs problèmes qu’il faut voir à traiter rapidement.  (Voir la section anatomie de la dent pour de l’information sur l’anatomie)

Pourquoi garder sa dent?

Lorsque le nerf d’une dent est atteint, il ne reste que 2 options pour éliminer l’infection: faire un traitement de canal ou enlever la dent.  Lorsque la dent présente un bon pronostique de réussite (à voir lors de son rendez-vous avec le dentiste), il sera toujours conseillé de la garder puisqu’elle peut rendre de fiers services et permet de garder la fonction masticatoire.  Elle assumera les mêmes fonctions qu’une dent vivante à part de ne plus sentir le chaud et le froid.  Toutefois, si le pronostique  de réussite n’est pas bon, il faudra regarder avec le dentiste, extraire la dent et voir si elle doit être remplacée et comment la remplacer le cas échéant.

Est-ce douloureux?

La procédure du traitement de canal n’est pas douloureuse en tant que tel si la dent est bien anesthésiée et l’infection contrôlée s’il y a lieu.  Cependant, la période précédent le traitement de canal pendant laquelle le nerf de la dent meurt ou que l’abcès grossit peut être très sensible.

Histoire de traitement de canal

Les différentes étapes allant de la mort du nerf jusqu’au traitement de canal seront expliqués ci-bas.

2 scénarios peuvent expliquer la mort d’une dent.  Premièrement, si certaines bactéries de la bouche se rendent au nerf, il est presque inévitable que la dent finisse par perdre le combat et mourir. Cette mort peut parfois se faire sans douleur, mais occasionne habituellement des douleurs pouvant être assez intenses.  Deuxièmement, lorsqu’une dent a eu plusieurs traumatisme et beaucoup de stress dans sa vie, elle devient plus facilement irritable.   Il suffit alors d’un élément souvent anodin tel un léger traumatisme pour que la la dent s’irrite et puisse mourir.

Invasion bactérienne jusqu’à l’os

L’endroit occupé par le nerf se fait alors infesté par des bactéries opportunistes qui suivent les canaux de la dent pour se rendre  jusqu’à l’os.  Au niveau de l’os, les cellules immunitaires attaquent  alors les bactéries et les résidus du combat laissés en place (cellules immunitaires mortes, bactéries mortes et débris) finissent par former un amas nommé abcès.  Avec le temps, ce dernier grossit et détruit l’os autour de lui.

L’abcès et ses conséquences

Il est important d’intervenir puisque l’abcès peut se déplacer et causer des problèmes.  Dans le meilleur des cas, il va seulement se créer un chemin, former une fistule et se drainer en bouche.  Dans le pire des cas il peut amener une enflure plus ou moins importante, condition, si non traitée, qui peut mener jusqu’à une hospitalisation.

L’utilisation de l’antibiotique

Une prescription d’antibiotiques peut venir tuer une grande partie des bactéries et donner une chance au système immunitaire de reprendre le dessus.   Cependant, ce traitement est temporaire et ne viendra pas régler le problème.  Pour ce faire, il faudra enlever le réservoir de bactéries soit en faisant un traitement de canal, soit en enlevant la dent.

Le traitement de canal

Un traitement de canal vient combler le ou les canaux de la dent afin que les bactéries ne puissent plus y proliférer.  La première étape consiste à se créer un accès vers la chambre pulpaire et les canaux. Les canaux seront ensuite remodelés et désinfectés pour éliminer les bactéries présentes.  Finalement, ils seront rempli à l’aide de gutta percha, une sorte de caoutchouc, qui viendra sceller les canaux.  Même si le traitement de canal à proprement dit sera terminé à ce moment, il restera à combler l’ouverture d’accès à l’aide d’une restauration en composite, en amalgame ou d’une restauration plus complexe.

Anatomie de la dent

Chaque dent reçoit son innervation et son apport sanguin par un ou plusieurs canaux selon le type de dent. Par exemple, les incisives ont souvent un seul canal alors que les molaires peuvent en avoir jusqu’à quatre.  Le nombre de canaux est impossible de déterminer avec certitude à l’avance et viendra influencer le prix du traitement de canal et le temps à son exécution.  La forme du canal peut aussi varier et compliquer les traitements.  Une racine droite avec des canaux droits est l’idéal et se travaille plus facilement qu’un canal courbé ou très courbé.

La vie après le traitement le traitement

Suite au traitement de canal, il est important de noter que la dent garde la même susceptibilité à la carie et aux maladies gingivales que les autres dents. Un suivi régulier à la clinique est indiqué surtout que les dents ayant un traitement de canal auront toujours perdu une partie de leur substance et resteront plus fragiles.  Dépendamment des structures restantes de la dent, le dentiste pourra suggérer d’aller renforcir la dent au moyen d’une céramique ou d’une couronne.